Cela s’est passé en juin :

Le 3 juin : dépôt des listes de candidats pour le 1er tour des nouvelles élections des CSE de Gfi Informatique Grand Ouest et Sud Ouest. Une nouvelle candidate a rejoint notre liste du Grand Ouest ce qui nous permet de présenter une liste plus nombreuse respectant parfaitement la parité H/F requise par les textes.

Notre candidate du Sud Ouest qui avait pourtant été élue avec la CFE-CGC le 19 mars, a soudainement renoncé à se re-présenter sur nos listes. Un nouveau candidat nous ayant rejoint entre temps, la CFE-CGC a donc été en mesure de présenter de nouvelles listes dans le Sud Ouest.

L’arrivée de nouveaux candidats est très positif : c’est la preuve de leur confiance dans nos équipes ! Nous les félicitons pour leur engagement au service des salariés !

Le 7 juin : AG de Gfi Informatique Le Président du Conseil de surveillance du FCPE Gfi Informatique, représentant les salariés porteurs de parts, a procédé aux votes sur les 23 résolutions proposées (cf page 8/10) selon le mandat qui lui avait été confié par le Conseil de surveillance réuni dans ce but le 21 mai 2019.

Sans surprise, on aura assisté à un match très inégal entre Mannai détenteur de 99,866% du capital de Gfi soit 66.360.626 actions et le FCPE encore détenteur jusqu’en avril 2020, de 0,134% du capital de Gfi soit 89.115 actions !

Le 12 juin : audience au Tribunal d’Instance de Saint Ouen dans le cadre de la contestation par Solidaires des élus CFE-CGC(et CFTC) du CSE Rhône-Alpes et Méditerranée. Audience mémorable où le Président du Tribunal a fustigé les représentants de Solidaires car ils avaient dépassé le délai de 15 jours autorisant cette contestation…et ne le savaient pas ! Le jugement du 19 juin les a déclarés « irrecevables en leurs prétentions ». Tant d’amateurisme en dit long sur leurs équipes, supposées être au service des salariés en défense de leurs intérêts !

Salariés : réfléchissez à deux fois avant de glisser votre bulletin dans l’urne ou de faire appel à un représentant du personnel pour vous défendre, et, par sécurité, faites le choix CFE-CGC !

Du 12 juin 9H au 18 juin 14H : période d’ouverture du vote électronique du 1er tour pour les nouvelles élections des CSE Grand Ouest et Sud Ouest. 2300 salariés étaient appelés à voter dont 703 salariés dans le collège Cadres Sud Ouest, et 1071 dans le collège cadres. Une poignée de voix nous a manqué pour atteindre le seuil de représentativité (10% des suffrages exprimés) dans un contexte où l’abstention avoisinait 60%. 

Néanmoins notre travail de terrain a payé et nous le poursuivrons tout au long des 4 années du mandat afin de préparer les prochaines échéances de 2023 !

Du 28 juin 9H au 4 juillet 14H00 : ouverture du vote électronique pour le 2nd tour des nouvelles élections des CSE Grand Ouest et Sud Ouest. Nous encourageons les 2300 salariés concernés à voter massivement pour les listes CFE-CGC Titulaires ET Suppléants, avec un appel particulièrement pressant à l’attention des abstentionnistes du 1er tour !

Type d'évènement

Etablissement

Lieu

Appliquer filtres

11juil14 h 00 minCommission Paritaire de l'UES (Accord de droit Syndical)

18juil10 h 30 minRéunion CSE Ile de France

18juil10 h 30 minRéunion CSE Progiciels

23juil14 h 00 minCommission Paritaire de l'UES (Accord de droit Syndical)

24juil10 h 00 minRéunion CSE Est

31juil10 h 30 minRéunion CSE Rhône-Alpes

Prévisions pour juillet :

Le 5 juillet : affichage des résultats des élections 2nd tour Grand Ouest et Sud Ouest. La CFE-CGC est confiante dans le maintien de la mobilisation du 1er tour qui devrait lui permettre d’obtenir des postes de titulaires et suppléants dans le Grand Ouest et, sous réserve d’une dizaine de voix supplémentaires, un poste de titulaire dans le Sud Ouest.

Le 11 juillet : réunion de la commission paritaire pour amender l’accord de droit syndical et de dialogue social en vigueur depuis 2012. La mise en place des CSE étant achevée le 5 juillet avec l’élection des CSE Grand Ouest et Sud Ouest, il faut mettre en conformité pour les 8 CSE de l’UES, les dispositions en vigueur depuis 2012 pour les CE (en particulier la publication des PV dans l’intranet) et amplifier les moyens attribués aux Organisations syndicales .

Le 15 juillet : réunion de la commission de suivi de l’accord ARTT. La CFE-CGC sera particulièrement vigilante sur le volume de JRTT et CP restants aux salariés au 31 mai et défendra la mise en place d’un Compte Epargne Temps qui pourrait les recueillir. Elle défendra également les salariés à temps partiel en modalité 2, à qui la Direction veut désormais supprimer les JRTT alors que, jusqu’à présent (donc depuis 2001 !) ces salariés en bénéficiaient au prorata de leur taux de temps partiel.

Le 23 juillet (matin) : réunion de la commission de suivi de l’accord sur les astreintes. Ce sera la 1ère réunion de la commission suite à la signature de l’accord le 30 janvier 2018. Pour la CFE-CGC, ce sera l’occasion d’analyser par salarié, notamment la durée totale des astreintes et sa répartition sur l’année, ainsi que le respect du

volontariat et le montant financier total, afin de comparer tous ces indicateurs aux prévisions annoncées lors de la négociation.

Le 23 juillet (après-midi) : réunion de la commission paritaire pour amender l’accord de droit syndical et de dialogue social en vigueur depuis 2012. La réunion sera conclusive, après celle du 11 juillet .

La CFE-CGC souhaite d’excellentes vacances aux heureux juillettistes !