Cela s’est passé en décembre :

Le 3 décembre : 3ème et dernière réunion des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO)

La Direction étant restée imperméable à toutes les propositions de la CFE-CGC (mais également de celles des autres Organisations syndicales), il était inutile de rester plus longtemps en séance : la CFE-CGC a donc quitté la table des négociations, suivie par la délégation CFTC ! Au moins ces 2 organisations syndicales considèrent-elles que la commission paritaire n’est pas un lieu de futiles discussions de salon : qu’on se le dise !

La CFE-CGC prône un dialogue social de qualité capable de produire des solutions intelligentes et innovantes en réponses aux multiples sujets de terrain à résoudre chaque jour. La barre serait-elle donc trop haute pour la Direction ? De toute évidence, maintes choses seraient possibles si cette dernière était moins timorée et surtout plus volontaire. Dans l’immédiat, ce sont les salariés qui pâtissent de cet enlisement et, par contrecoup, l’entreprise toute entière, ce qui entre en contradiction totale avec ses immenses ambitions de croissance.

Faudra-t-il attendre un changement de Direction, pour qu’enfin les choses avancent ?

Le 5 décembre : réunion ordinaire du CCE

Concernant la compréhension détaillée du Plan stratégique BOOST par les élus, le PDG a enfin admis qu’il devait donner libre accès à toute l’information nécessaire à l’expert du CCE. Il devenait urgent de sortir de la situation de blocage irrationnelle, induite par une rétention d’informations voulue par ce dernier, pouvant être assimilée à une entrave au fonctionnement de l’instance (cf notre lettre n° 230 datée du 20 novembre 2018).

Le plan stratégique BOOST 2020 est l’affaire de tous, il doit être compris par tous et expliqué à tous, à commencer par les représentants des salariés, conformément aux textes !

Concernant le projet interne qui vise à installer SAP (S/4HANA) dans tout le Groupe, en remplacement du système actuel (Oracle Application, SYGES…), la Direction a annoncé un an de retard ! La France qui devait démarrer le 01/01/19 démarrerait le 01/01/20. Pour la CFE-CGC, cet impressionnant retard semble trouver ses racines dans une insuffisante analyse en amont, voire un manque de conscience par la Direction générale, de la réelle complexité des sujets à embrasser. Cette situation qui fait craindre des coûts supplémentaires, est inquiétante, car inattendue, tout paraissant conforme il y a 2 ou 3 mois.

Les 11, 12, 17, 19 décembre : préparation des élections des CSE de l’UES Gfi

Une délégation CFE-CGC a rencontré les salariés de Montpellier, Aix, Sophia, Semoy(Orléans) et Lille : nous remercions nos collègues pour l’excellent accueil qu’ils nous ont réservé !

Le 27 décembre : signature du Protocole d’accord préélectoral (PAP)

L’accord relatif aux modalités des élections des CSE a été signé par la CFDT, la CFE-CGC, la CGT, Solidaires et SUD Groupe Gfi. 1er tour de scrutin (vote électronique) du 13 au 19 février 2019

Filtrer évènements

Trié par:

Date

Date

Couleur

Type d'évènement:

Type d'évènement

Etablissement:

Etablissement

Lieu:

Lieu

Appliquer filtres

13mai10 h 30 minRéunion CSSCT Est

16mai10 h 30 minRéunion CSSCT Île de France

16mai10 h 30 minRéunion CSSCT Nord

16mai14 h 00 minRéunion CSE Ile de France

23mai10 h 30 minRéunion CSE Rhône-Alpes

28mai10 h 30 minRéunion CSE Nord

28mai10 h 30 minRéunion CSE Est

Prévisions pour janvier :

Les 7, 8, 9 janvier : préparation des élections des CSE de l’UES Gfi

Une délégation CFE-CGC ira le 7 à la rencontre des salariés de Brest, Lannion, La Chapelle-Thouarault et Rennes, puis le 8 de ceux de Nantes (La Chapelle Sur Erdre) et le 9 de ceux de Niort, Tours et Semoy(Orléans).

Les 15 et 16 janvier : préparation des élections des CSE de l’UES Gfi

Une délégation CFE-CGC ira le 15 à la rencontre des salariés de Gradignan(Bordeaux), Pau et Orthez, puis le 16 de ceux de Tarbes et Toulouse.

Du 17 au 31 janvier : préparation des élections des CSE de l’UES Gfi

L’équipe CFE-CGC se rendra sur les sites Gfi Informatique et Gfi Progiciels, au maximum de ses disponibilités : les dates et agences visitées seront annoncées par TWITTER : @cgcgfi et sur notre site Web : gfI.fieci-cfecgc.org, et LinkedIn.

Le 10 janvier : envoi par la Direction des appels à candidatures rédigés par les Organisations syndicales

Conformément au PAP (Protocole d’Accord Préélectoral) signé le 27/12/18, ces appels à candidatures seront envoyés dans les boîtes mail Gfi des 10.000 salariés de l’UES.

Du 10 au 17 janvier : période de contestation possible des listes électorales

Chaque salarié de l’UES est invité à vérifier qu’il est bien inscrit sur la bonne liste électorale parmi les 8 périmètres suivants : Gfi Informatique IDF, NORD, GRAND-OUEST, EST, SUD-OUEST, RHONE-ALPES, MEDITERRANEE, Gfi Progiciels, et le bon collège : Cadres ou ETAM.

Le 23 janvier : clôture des listes de candidats auprès de la Direction

Pour des raisons de délai administratif interne, la CFE-CGC demande aux salariés qui voudraient se porter candidats sur ses listes de se faire impérativement connaître au plus tard le 21 janvier 18H.

Le 24 janvier : affichage dans l’intranet Gfi et sur le site de vote électronique des listes syndicales de candidats et de leurs professions de foi.

Tous les salariés de l’UES pourront prendre connaissance des candidats qui se présentent à leurs suffrages pour le 1er Tour qui se déroulera du 13 février 9H au 19 février 14H .

A noter :

les codes permettant de voter seront envoyés le 8 février par courrier postal aux adresses personnelles des salariés ; attention : en cas de déménagement récent, vérifier que la Direction dispose bien de la nouvelle adresse du domicile.