Cela s’est passé en décembre :

Le 2 décembre : 3ème réunion NAO 2020 (Négociations Annuelles Obligatoires Direction/Syndicats)

Face aux piètres propositions de la Direction, l’ensemble des Organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CFTC, CGT et SOLIDAIRES) a construit une plate-forme commune de 20 revendications (cf notre lettre n° 242 datée du 30/11/19).

La réunion du 2/12/19 a permis de confronter ce projet à celui de la Direction.

Cette dernière est restée sans voix et sans arguments face à l’offensive syndicale et a demandé un délai de réflexion pour prendre la mesure de ces revendications.

Le 4 décembre : réunion du CSEC (Comité Social et Economique Central)

Le CSEC a été consulté sur les orientations stratégiques 2018-2020 (plan Boost 2020), la politique sociale 2019 et la mise en place d’un outil de gestion des tickets au sein du skill center IS. L’avis argumenté du CSEC sur tous ces sujets a été défavorable à l’unanimité.

Il en a été de même sur le projet très complexe d’acquisition de la société IECISA en Espagne (700M€ de CA, faible rentabilité, 2500 salariés et 4000 sous-traitants, filiale du groupe de grande distribution El Corte Inglés), au sujet duquel, en l’état actuel des informations communiquées, rien ne permet d’affirmer que l’opération aura un impact positif sur les salariés, notamment en France !

En revanche, l’actionnaire qatari qui détient 100% du Groupe Gfi se réjouit certainement du renforcement de la visibilité de celui-ci au plan international (plus de 2,3 Milliards d’Euros de CA et de nombreux pays d’implantation notamment dans les Amériques). L’agenda (ultime étape?) qu’il déroule dans l’ombre pour le Groupe Gfi et ses propres intérêts d’actionnaire, pourrait bien s’en trouver accéléré.

Le CSEC a mandaté son expert-comptable pour une analyse détaillée des tenants et aboutissants de cette opération d’une envergure jamais atteinte dans toute l’histoire de Gfi .

à suivre !

Les 5 et 17 décembre : appel de la CFE-CGC à la grève contre la réforme des retraites

Constatant que la réforme des retraites prévue par le gouvernement, est inutile et dangereuse pour toutes les catégories de personnel, la CFE-CGC a rejoint le mouvement de grève du 5 décembre et du 17 décembre.

Les militants CFE-CGC étaient très nombreux dans les cortèges interprofessionnels qui ont défilé à travers tout le pays à l’appel de toutes les organisations syndicales.

Le dossier est loin d’être clos. La mobilisation se poursuivra tant que l’autisme de l’exécutif se maintiendra !

Le 12 décembre : 4ème réunion NAO 2020 (Négociations Annuelles Obligatoires Direction/Syndicats)

Face à l’impossibilité pour les délégués syndicaux de se rendre à cette réunion du fait des grèves de transport, et à leur refus de la tenir en audio sur proposition de la Direction (Négocier par téléphone : c’est non !), elle est de fait, reportée en début d’année 2020.

 

Type d'évènement

Etablissement

Lieu

Appliquer filtres

Prévisions pour janvier :

Le 1er janvier :

A l’occasion du démarrage de

l’année 2020,

l’équipe CFE-CGC

adresse ses meilleurs voeux aux

10.000 salariés de l’UES Gfi Informatique !

Elle les assure de sa combativité

constructive au service de la défense

de leurs intérêts et de son entière

disponibilité à l’écoute de chacun !

Le 9 janvier : appel de la CFE-CGC à la grève contre la réforme des retraites

Après les rencontres du 18/12/19 avec le Premier ministre, d’abord en bilatérales, puis avec toutes les organisations syndicales ensemble, le gouvernement a signifié sa volonté de maintenir son projet de réforme des retraites, en l’état ou quasiment.

Des réunions de travail pourront avoir lieu début 2020 sur les sujets suivants qui, sans être dénués d’importance, ne constituent pas le coeur de nos revendications ou de nos inquiétudes sur l’avenir de notre système de retraite : pénibilité et fins de carrières.

Les organisations patronales ont redit qu’elles n’étaient pas demandeuses de la réforme et que rien ne devait coûter plus cher aux entreprises, y compris ce que le Premier ministre présente comme des avancées alors que ce ne sont que des redites de ce qui a été présenté au CESE le 11/12/19.

Les positions des Organisations syndicales sont parfaitement connues depuis des semaines et elles ont été redites au Premier Ministre puis aux journalistes.

En résumé, nous n’avons été ni entendus ni écoutés, que ce soit dans les interactions directes avec le gouvernement ou par l’intermédiaire de la mobilisation dans la rue. La CFE-CGC a eu encore une fois l’occasion de redire les raisons de ses craintes sur la diminution à terme des pensions et la mise en déséquilibre du futur régime.

En cohérence avec son engagement dans les mobilisations des 5 et 17 décembre 2019, la CFE-CGC participera aux manifestations interprofessionnelles appelées les organisations syndicales le 9 janvier 2020.

Nous lançons donc un appel à la mobilisation pour que les militants CFE-CGC soient encore plus nombreux dans tous les cortèges à travers tout le pays !

Le 21 janvier : 4ème réunion NAO 2020 (Négociations Annuelles Obligatoires Direction/Syndicats)